Vous êtes ici : Mai 2015 - Stage SFP1 canyon jeunes

Mai 2015 - Stage SFP1 canyon jeunes

intro

 

 

Le premier stage de formation SFP1 en canyon pour les jeunes est organisé dans le Mont Perdu en Espagne 

 

 

Avec le CDS31 et le CSR (Comité départemental et régionnal de spéléologie de la Haute Garonne), le club Aterkania participe à l'organisation d'un stage de formation à l'équipement en canyon pour les jeunes à partir de 12 ans.


quatrecordes

 

Ci dessous le compte rendu de Chloé (stagiaire)

 

Les stagiaires : Baptiste Moireau (14ans), Nael Lespinasse (15ans), Blanche Brunel (12ans), Dorian Sensendreu (13ans), Chloé Sensendreu (16ans)

 

Les cadres : Emilie Reboul, Bertrand Laurent, Jean-Claude Schiavinato, Benoît Sensendreu

Accompagnateur : Alexandre Moireau

 

            Nous avons logé à l'auberge Lamiana à Bielsa. La nourriture était excellente, avec un accueil très sympathique et des personnes vraiment gentilles.

Nous avons dormi dans un gîte/dortoir de 10 lits, et nous avions avec nous quelques ronfleurs……

Du côté de la météo, les prévisions étaient trompeuses.

La pluie qui était annoncée, s'est transformée en un temps pas trop mauvais et des températures convenables.

 

Les raisons de notre venue sur ce stage :

Baptiste : Venu pour apprendre à équiper et à se perfectionner.

Dorian : Venu pour apprendre les bases de l'équipement.

Naël : Venu pour s'amuser et faire du canyon.

Chloé : Venue pour connaître et approfondir les bases de l'équipement en canyon et pour une fois vivre le canyon comme une personne ayant des «responsabilités» et non comme une personne lambda.

Blanche : Venue pour apprendre à équiper et surtout pour faire du canyon avec les copains

 

JOUR 1/ Vendredi 1er Mai

Canyon Chardal

Départ à11 heures, marche d'approche chaotique, on ne part pas faire de canyon avec Bertrand sans se perdre un petit peu…

Joli petit canyon, nous avons revu les bases pour descendre, les clés d'arrêts, les bases de l'équipement pour certains, comment organiser son matériel sur son baudrier.

Le soir, nous avons eu droit à une démonstration sur le panneau pédagogique (il aura fallu du temps pour le monter à celui-là…)

Les ressentis :

 Super canyon avec de  l'eau assez laiteuse, un peu long sur la fin. Nous avons appris la clé d'arrêt (2 méthodes), à organiser le matériel sur le baudrier de façon pratique et pouvoir y avoir accès le plus facilement possible. Superbe journée.

 

JOUR 2/Samedi 2 Mai

Canyon Basender

Levés 7h30, réveillés par la bonne musique de notre général JC, explications sur le panneau pédagogique de l'équipement débrayable sur les différents relais pouvant exister puis départ 9 heures.

Aujourd'hui, nous avons équipé nous même sous les yeux attentifs de nos superbes cadres.

Le canyon était fait pour l’apprentissage, sec pour ne pas voir froid et ne pas être dans l'actif et pouvoir s’exercer sans problème, avec pleins de petits rappels et des relais de toutes sortes.  

Nous avons appris à maîtriser les sacs, enquiter les cordes, appris à faire une main courante et appris à équiper en débrayable avec quelques mises en situation.

 

panneaupeda

 

JOUR 3/Dimanche 3 Mai

Canyon Consusa Inf

Réveil 7h45, toujours avec de la bonne musique..

Une fois les kits prêts, départ 9h.

Le but de la journée était d'équiper le canyon nous même, dans l'actif mais toujours sous les yeux des cadres.

Nous avons donc équipé dans l'actif, puisque le canyon coulait assez. Il y avait plus de dynamique que dans le canyon sec du samedi, puisque il y avait l'eau et les sacs à gérer.L'ambiance n'est plus la même, tout va plus vite.

Nous avons eu une certaine indépendance, puisque les cadres vérifiaient juste le montage avant de descendre dessus.

Nous n'avons  plus  eu d'indications, sauf si nous en demandions.

 

Le top 10 de nos boulettes du week-end :

-Oublier de se longer à un relais (heureusement que les cadres sont vigilants)

-Descendre en dernier sur corde double, avec le huit de l'équipement encore sur le relais

-Faire une clé d'arrêt les pieds posés sur une marche (c’est plus rassurant !) pour duper le cadre en pensant qu'il ne le voit pas.

-Tenter de mettre le huit pour équiper sur le brin de corde où l'on va descendre

-Déséquiper un relais, commencer à descendre et se rendre compte qu'on a oublié d'enlever la main courante !

-En déséquipant la main courante, oublier d'enlever le nœud et le voir se bloquer de l'autre côté «Emilie?.. Je crois que j'ai oublié d'enlever le nœud»

 

filles

groupe

Un des moments fort du stage : 

Le premier jour : on apprend à enquiter une corde. On nous dit d'accrocher la «corde du fond du sac» sur le dessus du sac…Désaccords et incompréhensions entre les cadres et les stagiaires !

Après mûre réflexion, cette phrase n'est pas logique.

 

Nous avons donc convenu d'appeler "fin de corde" le brin en haut du sac qui vient du fond et "début de corde" le brin en haut du sac qui vient du haut du sac. 

Avouez, y a de quoi s'y faire des nœuds!

 

sac

 

Bilan de ce stage :

Il nous aura permis de gagner plus d’aisance dans le canyon, de se perfectionner et d'apprendre à équiper en débrayable. Nous savons maintenant gérer les sacs, les erreurs qu'il ne faut pas faire et nous avons compris certaines choses qui n’étaient pas forcement évidentes.

Reste à voir si ce qu'on nous a appris va rester pour les prochaines sorties canyon.

Affaire à suivre... et stage à refaire l’année prochaine !

 

Chloé Sensendreu

 

dorianrappelbaptistenael